oxygène_logo_contours

LA CHARTE Oxygène

Cette charte est l’ADN du parti Oxygène. Elle définit les principes essentiels auxquels nous croyons et que nous nous engageons à défendre.
Ces principes serviront de base à toutes nos actions futures pour réaliser notre objectif principal.
Cet objectif est de promouvoir le bien-être de la population à court, moyen et long terme au travers de démarches concrètes :

  • une gouvernance irréprochable en termes d’éthique et de transparence, en particulier au sein d’Oxygène ;
  • une prospérité matérielle suffisante fondée sur l’initiative privée (notamment au travers d’emploi en quantité et en qualité suffisantes, des services publics au service de la population et d’une sécurité sociale pérenne) ;
  • un vivre ensemble harmonieux ;
  • une justice juste et qui agit équitablement ;
  • la transmission aux générations futures d’une terre viable ;
  • une synergie entre Bruxelles et la Wallonie ;
  • un projet européen plus équitable.

Pour atteindre cet objectif, Oxygène a défini 6 axes.

pacte_oxygene

Gouvernance et éthique

éthique en politique

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • le civisme, l’éthique et le sens de l’intérêt général sont les fondements de notre engagement politique ;
  • les mandataires politiques doivent avoir un comportement exemplaire sur le plan éthique y compris dans les situations de conflit d’intérêts ;
  • l’exercice d’un mandat politique est un engagement temporaire, la politique n’est pas une profession et certainement pas héréditaire ; les élus ne peuvent prétendre à aucune forme de privilèges ou d’immunité autre que l’immunité pour des questions purement politiques ;
  • celui qui se met en défaut par rapport à l’éthique doit être mis définitivement à l’écart de la vie politique.

PARTICIPATION CITOYENNE

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • la base de notre démocratie est la démocratie représentative mais qu’elle doit être enrichie par différentes formes de participation et de contrôle citoyens ;
  • la participation citoyenne doit intégrer de véritables processus participatifs et pas seulement ouvrir ses listes électorales à la société civile ;
  • l’expérience de terrain doit être reconnue comme une véritable expertise ;
  • le fonctionnement de nos institutions politiques doit être réformé pour inclure tous ceux qui se sentent exclus du système de représentation actuel ;
  • les élus doivent soumettre régulièrement les résultats de leur politique au contrôle citoyen ;
  • des processus de consultation populaire doivent être mis en place, notamment grâce aux outils digitaux.

MÉTHODE DE GOUVERNANCE

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • les décisions politiques doivent être transparentes notamment par une large publicité des débats ;
  • les lois et règlements doivent être écrits dans un langage simple, clair, accessible au plus grand nombre ;
  • les mesures envisagées doivent avoir un objectif défini, clair, mesurable et réaliste, avec des résultats à atteindre et une échéance ;
  • les mesures promulguées seront évaluées
    • dans un délai raisonnable ;
    • selon les critères d’intérêt général, d’équité et d’efficacité ;
    • en tenant compte des dimensions économiques mais aussi sociales, écologiques et sociétales ;
    • en tenant compte des conséquences sur le court, le moyen et le long terme.

Socio-économique

LES MOTEURS DE L’ÉCONOMIE

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • les autorités politiques ont la mission essentielle de favoriser les initiatives privées individuelles ou collectives aussi bien pour les activités marchandes que non marchandes qui sont un des moteurs de la prospérité ; elles doivent donc être privilégiées quand il s’agit d’établir une stratégie économique ;
  • l’enseignement et la formation constituent l’autre moteur de la prospérité de demain ; ils doivent être drastiquement réformés pour répondre aux besoins de la société et des individus ;
  • les autorités politiques doivent tout faire pour libérer le dynamisme, l’enthousiasme des individus, des entrepreneurs et des organisations non marchandes ; la créativité, l’innovation, le travail en réseau et la communication sont les outils de prospérité de demain ; il est capital de les favoriser et de les développer ;
  • les autorités politiques doivent rationaliser nos institutions, simplifier les contraintes règlementaires et s’attaquer aux situations de rente qui nuisent au progrès collectif.

L’IMPORTANCE DE LA PROTECTION SOCIALE

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • la solidarité des plus forts envers les plus faibles, la défense des plus faibles, la distribution équitable de la richesse produite… sont des valeurs fondamentales pour notre société et doivent être défendues et pérennisées ;
  • la solidarité est préférable à l’assistanat car elle est un gage d’émancipation et de bienêtre à long terme ;
  • les autorités politiques doivent garantir que chacun puisse bénéficier de l’ascenseur social sans discrimination.

RÔLE DE L’ETAT AU NIVEAU SOCIO-ÉCONOMIQUE

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • l’Etat doit se réapproprier son véritable pouvoir de décision par rapport au pouvoir de la finance et des grands groupes multinationaux notamment en limitant l’influence des lobbys et en favorisant les contre-pouvoirs ;
  • l’Etat n’intervient comme acteur économique que si l’initiative privée est absente ou insuffisante ;
  • l’Etat assume pleinement son rôle de régulateur de l’activité économique ; il fixe les règles socio-économiques en visant le moyen et le long terme, avec pour objectif de favoriser une société équilibrée basée sur l’efficacité et sur l’équité, plutôt que sur l’égalitarisme ;
  • l’Etat oriente l’économie locale vers les PME locales au travers de son rôle de donneur d’ordres économiques (marché public, administration…).

Le vivre ensemble

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • le vivre ensemble harmonieux, la courtoisie, l’entraide, le respect d’autrui participent du bien-être général ; naturellement, cela ne se décrète pas et dépend essentiellement des individus eux-mêmes ; mais, la société doit tout faire pour tendre vers plus de liens sociaux notamment dans ses choix en termes, par exemple, d’urbanisme, d’éducation, de cadre juridique, de mobilité, de politique de sécurité…
  • une société ouverte à la diversité culturelle, sociologique, religieuse est un élément de progrès, pour autant que soient respectées par tous les valeurs des droits de l’homme.

La transition écologique

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • de laisser aux générations futures une terre en bon état, viable, tant en termes de perpétuation des ressources indispensables à la vie humaine qu’en termes de conditions de vie acceptables.

La solidarité Wallonie-Bruxelles

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • une synergie forte entre la Wallonie et Bruxelles ; cela n’exclut pas pour autant des relations fortes et amicales avec la Flandre.

Notre place dans l’Europe

Nous croyons et nous nous engageons à défendre que :

  • la Belgique s’inscrit pleinement dans un projet européen ambitieux ;
  • la Belgique doit prendre position pour défendre plus d’intégration au point de vue social, fiscal, militaire, échange d’informations liées à la sécurité.

Le respect des règles éthiques et de vivre ensemble

Il ne s’agit pas seulement de proclamer mais il faut montrer l’exemple. Dès lors, nous nous désolidarisons de toutes les personnes (membres et adhérents d’Oxygène compris) qui ne font pas preuve du respect d’autrui en parole, écrit et en acte. Et nous refusons d’intégrer au sein d’Oxygène des personnes manquant (ou ayant manqué) de probité et d’honnêteté.

(C) 2018-2019 Oxygène tous droits réservés – Powered by Espace Imagi SPRLResponsable Editorial – WebmasterRespect de la vie privée.