Oxygène – Pour une école libérée

ECOLE LIBERÉE.jpg

Beaucoup d’enfants et de jeunes rêvent d’une école accueillante qui comblerait et développerait leur curiosité et leur envie d’apprendre, de créer, de s’épanouir. Beaucoup de parents ont, de leur côté, le rêve d’une école bienveillante qui donnerait à leurs enfants toutes les chances de réussir leur vie. Que dire des enseignants qui rêvent d’une école où apprendre et faire apprendre se feraient, tous les jours, dans la joie et le plaisir. Et les directions d’école ? Ne rêvent-elles pas toutes d’équipes éducatives dynamiques en phase avec leur projet d’établissement ?

Les membres d’Oxygène se sont mis, à leur tour, autour de la table pour rêver à un autre projet d’école. Une école libérée où exigence et bienveillance cohabiteraient, une école décloisonnée, ouverte sur le monde et l’avenir. Si notre programme politique tient en une petite vingtaine de pages, nous tenons à vous livrer, brièvement, les trois axes qui ont guidé notre projet d’école: pour une école décloisonnée et participative, pour une plus grande liberté pédagogique, pour une meilleure répartition des ressources financières et humaines. Voici présentés très succinctement ces 3 axes. Le document complet se trouve ici

Ces axes constituent un cadre politique pour l’enseignement obligatoire en donnant une direction, des finalités et des objectifs, correspondant aux valeurs d’Oxygène. Les mesures proposées et la mise en pratique de ces objectifs sont à construire avec les acteurs de terrain, car ce sont eux les plus à même de chercher et trouver des solutions aux défis qui se posent.

Pour une école décloisonnée et participative

Pour éduquer les adultes de demain, les enseignants doivent pouvoir bénéficier d’autonomie et de responsabilités à la hauteur de la tâche qui les attend. Éduquer des jeunes pour demain, c’est les former à tout ce que les machines ne savent pas et ne sauront jamais faire. Il s’agit de se donner un   projet ambitieux de culture et d’éducation à la confiance, à l’esprit critique, à la liberté et à la responsabilité.

Pour donner aux jeunes l’envie d’apprendre, maintenant et tout au long de leur vie, l’enseignement sera ancré dans le concret et le participatif. Il sera décloisonné et ouvert sur le monde pour permettre une approche globale des situations.

Pour permettre à chaque jeune de s’orienter selon ses aspirations et ses potentialités, l’école sera décloisonnée, elle aussi, et proposera des options et des orientations diverses tout en préservant la mobilité entre elles. L’école sera un lieu de bienveillance, où l’échec sera vu comme une occasion de progresser et où chacun sera respecté tel qu’il est. L’école sera un lieu de vie multiculturel et multilingue.  L’école sera gratuite.

Concrètement :

  • Formation commune à tous les jeunes de la 3ème maternelle à la 2ème secondaire, en 3 cycles de 3 ans avec une exigence toute particulière sur les fondamentaux dans les premières années et le développement de compétences générales, de plus en plus important au fur et à mesure des années.
  • Organisation des 4 dernières années du secondaire par domaines et par orientation « métiers » et « études ».

Pour une plus grande liberté pédagogique

Libérer les acteurs de terrain et augmenter leur responsabilité, c’est leur redonner confiance et respect pour mettre en œuvre notre projet ambitieux de culture et d’éducation.

Concrètement :

  • Soutien tout particulier aux enseignants débutants. Ouverture aux autres professionnels grâce à un parcours de valorisation de compétences.
  • Développement d’un enseignement décloisonné: autonomie des équipes pédagogiques pour organiser l’école, les apprentissages et les évaluations de la manière la plus adéquate (mise en œuvre du programme, organisation des espaces, des cours, des activités, des projets et de l’année scolaire).
  • Responsabilisation des équipes : évaluation des équipes en place en fonction des objectifs définis.
  • Formation initiale des enseignants axée vers une nouvelle vision du métier d’enseignant, on choisit d’être enseignant avant tout : formation commune à tous les candidats, puis une spécialisation en fonction de la matière et du niveau choisi.

Pour une meilleure répartition des ressources humaines et financières

Notre enseignement est un des mieux financés en Europe. Il est question de mettre à plat les différents coûts liés à l’enseignement, en ce compris ceux en lien avec les différents réseaux et leurs administrations. En faire une analyse et retenir ce qui fonctionne bien. Une fois mis à plat les montants disponibles, affecter les ressources financières et humaines aux écoles de telle manière qu’elles puissent disposer des moyens suffisants pour remplir leurs missions : école gratuite et inclusive, accompagnement des jeunes à besoins spécifiques, accompagnement des équipes de terrain, création de places, matériel pédagogique, équipement et maintenance du parc informatique des écoles, entretien des bâtiments...